5/5 - (1 vote)
Vous souhaitez donner votre avis ou poser une question à propos de ce modèle ?

Nous sommes là pour vous répondre et pour vous aider à choisir le modèle le plus adapté à vos besoins.

Inspiré des luxueux sportifs Gran Turismo, le Realme GT Neo 3 tient sa nomenclature de l’univers automobile. Ce Smartphone défend la vitesse, tant sur la charge de sa batterie qu’avec la puissance de calcul de sa puce MediaTek. Efficace dans de nombreuses tâches, ce modèle est assez polyvalent. Voici le résumé du test complet.

Les caractéristiques du Realme GT Neo 3

Le Realme GT Neo 3 se démarque par deux bandes de course rappelant la peinture de la Ford Mustang GT. La firme de Shenzhen décline ce modèle en plusieurs coloris, dont le White Sprint agrémenté de lignes noires et le Blue Nitro accessoirisé d’un double marquage banc. Une version Asphalte est également disponible en catalogue. Elle joue la carte de la sobriété et préfère une teinte grise monochrome plutôt sombre. Tous les modèles ont une batterie 4500 mAh compatible avec le chargeur superfast 150 W. Il a fallu seulement 5 minutes pour que la jauge monte à 50 %.

L’écran du GT Neo 3 est plus que confortable avec ses 6,7 pouces, soit 17 cm de diagonale. Cette nouveauté Realme fait très bonne impression avec sa dalle OLED Full HD+ (1080 x 2412 pixels) à taux de rafraîchissement 120 Hz. Incurvée sur les bords, cette façade cache un processeur MediaTek Dimensity 8100. Les cœurs Cortex A78 et A55 sont cadencés à 2,85 GHz. Ce processeur octacore est accompagné par une mémoire vive de 12 milliards d’octets. Pour la photo, l’utilisateur peut profiter des 3 capteurs auto au dos de l’appareil, dont un grand-angle IMX766 de 50 Mégapixels avec une ouverture f/1,9.

Les atouts du Realme GT Neo 3

L’écran OLED à bord incurvé à taux de rafraîchissement 120 Hz est parfait pour le multimédia. Compatible HDR10+, il gère subliment les moindres variations chromatiques sur les vidéos. En d’autres termes, nous trouvons que les images sont plus vives et fluides sans forcer sur la luminosité. Le GT Neo 3 montre beaucoup d’atouts pour les tâches sous connexion demandant d’importantes ressources. C’est compréhensible avec ses 12 Go de RAM. Notre modèle d’essai affiche une mémoire interne de 256 Go, mais une version 128 Go est aussi dans les rayons Realme.

La légèreté constitue un autre avantage pour ce Smartphone de milieu de gamme. Toutes les technologies embarquées sont comprimées dans un mobile de seulement 188 grammes. Les concepteurs ont opté pour un dos en verre et un cadre plastique. Quoi qu’il en soit, le design extra-plat reste très audacieux. Puis, l’autonomie est plutôt correcte puisqu’une charge à 100 % assure 19 heures d’utilisation, dont de longues séances de connexion sur les réseaux sociaux. Ce modèle est compatible avec une puce 5 G.

Les faiblesses du Realme GT Neo 3

En plus d’être dépoli pour cacher les traces de doigts, le dos en verre se raye facilement. Ce qui signifie qu’il faudra camoufler les belles bandes de course GT sous une housse. Le constructeur propose un modèle transparent taillé sur mesure pour le Realme Neo 3. Dès l’allumage, l’écran semble manquer de luminosité. C’est plutôt la température des couleurs calibrée à 7478 kelvins qui donne cette impression d’avoir un affichage sombre (delta E = 5,7). Nous recommandons de régler la lumière sur le mode « Vif » en extérieur.

Le lecteur d’empreinte digitale fonctionne à merveille, mais le système audio n’est pas totalement au point. Quoi qu’il en soit, la marque continue de proposer un port jack pour apprécier la musique avec des écouteurs filaires. Le son stéréo est agréable avec le mode casque. Le constructeur reste discret sur l’indice de protection IP. En d’autres termes, ce modèle est vulnérable à l’éclaboussure et à la poussière. Endommagé, ce téléphone est réparable dans 8 cas sur 10. Pour cause, ses composants sont quasiment les mêmes que ceux de la concurrence.

Notre avis sur le Realme GT Neo 3

Le Realme GT Neo 3 a rempli la majorité des cases de notre test sans broncher. Il offre plus d’autonomie que les modèles asiatiques de même gamme. En multitâche, ce téléphone a du répondant. Dans l’ensemble, il vaut ses 700 €. L’utilisateur qui veut un excellent rapport qualité-prix en aura pour son argent. Enfin, le constructeur a encore du chemin à parcourir avant d’arriver à concurrencer le Samsung Galaxy S21 FE ou le Google Pixel 6. Il faudra notamment déployer davantage d’efforts sur l’éclairage en extérieur et les photos en mode nuit.

Image par linternaute.com

Vous souhaitez nous signaler une erreur au sein de cet article ?

Prenez le temps de nous le faire savoir en commentaires, pour que nous puissions rendre ce site le plus fiable possible.